Accueil > Presse > Barjac m’en chante, jour 1 de l’ère Barens - Hexagone

Barjac m’en chante, jour 1 de l’ère Barens - Hexagone


[...]
Le public s’entasse dans la salle à côté de la cour du château. Une scène de fortune, une préparation rapide, le public resté en grande majorité s’amasse, assis par terre ou debout au fond et sur les côtés. Michèle Bernard nous souhaite la bienvenue sur « la scène du Camping des flots bleus » et livre, en trio, un superbe concert. Belle construction entre chansons nouvelles du tout nouvel album et chansons anciennes. On ne se lasse pas du plaisir d’entendre Maria Suzanna, Je t’aime et Maintenant ou jamais. Et après Avignon, il y a quelques jours avec Monique Brun, on entend à nouveau l’histoire du ver de terre dans les pages de L’éducation sentimentale. Je découvre Michèle Bernard, chaussant des lunettes imitant Nana Mouskouri et j’entends pour la première fois une chanson pour « Madame Anne » Sylvestre présente dans la salle. En rappel, Les petits cailloux, une des premières chansons qui m’ont fait aimer Michèle Bernard (Au fond d’ la Durance, y a des p’tits cailloux verts Tachetés de gris À c’ qu’on dit On n’en trouve que là-bas De ces p’tits cailloux verts là / J’ suis un p’tit caillou vert d’ la Durance Et je pèse mon poids d’espérance) et que je n’avais plus entendue depuis longtemps. Des conditions particulières mais à nouveau un concert marquant. Et un beau début de festival, dont on se souviendra …

Source : https://hexagone.me/2016/08/barjac-men-chante-jour-1-de-lere-barens/

Photos Chantal Bou-Hanna

  • Photo Chantal Bou-Hanna
  • Photo Chantal Bou-Hanna

Contact

Michèle Bernard
Plan |
Facebook Musiques à l'Usine Vocal 26 production