Accueil > Presse > Un p’tit rêve très court

Un p’tit rêve très court


La Nouvelle république - Indre-et-Loire

Michèle Bernard, Monique Brun : un duo de rêve
08/12/2015 05:30

Vendredi et samedi soir, Michèle Bernard et Monique Brun ont offert au public de la Touline un univers extraordinaire avec « Un p’tit rêve très court », d’une saveur et d’une intensité émotionnelles exceptionnelles.

JPEG - 51.4 ko

Le troglo, comble les deux soirs, a été subjugué par les chansons de Michèle Bernard et les mots de Monique Brun. La première, auteure-compositrice, crée des merveilles de poésie chantée, qu’elle interprète avec le talent de ses grandes devancières, comme Cora Vaucaire pour la finesse et la délicatesse des sentiments, comme Catherine Sauvage pour la conviction dans la révolte. Sa camarade de scène l’accompagne à l’unisson ou en deuxième voix dans quelques chansons, et surtout intervient en écho par des textes de la meilleure veine littéraire.
On se souviendra de la fable surréaliste où « l’antilope rassure le tigre et emporte du ciel à ses cornes » qui suit la chanson du « Petit nomade… qui marche avec la lumière ». On n’oubliera pas la si émouvante chanson « Je t’aime » : « J’m’en fous de la météo, je sais bien le temps qu’il fait dans tes bras, je t’aime », ni les cris de Louise Michel, la révolutionnaire : « Les animaux s’unissent contre le danger commun… ensemble, ils font tête aux loups. Les hommes, seuls, ne s’uniraient pas pour traverser l’époque terrible où nous sommes ! Serions-nous moins intelligents que la bête ? » (L’Ere nouvelle, 1887). Ces deux femmes portent force et poésie, révolte et espoir ; elles ont de l’humour. C’est du bonheur.

Contact

Michèle Bernard
Plan |
Facebook Musiques à l'Usine Vocal 26 production