Accueil > Presse > Critique Télérama

Critique Télérama


Article Publié le 24/09/2016
Par Valérie Lehoux - Télérama n°3480

Chanson
Tout’manières
Michèle Bernard

On aime passionnément

Il y a des disques, des livres, des films qui réchauffent. Redonnent un peu confiance en une humanité désespérante et désespérée. Il y a des oeuvres qui émeuvent et consolent. L’album de Michèle Bernard (son premier pour adultes depuis dix ans) est de cette trempe-là. Bouleversant par sa grâce, sa lucidité généreuse, son refus de se résigner. Illuminé de sa voix chaude, cuivrée et claire. En quatorze chansons aux allures de rengaines populaires ou d’échappées polyphoniques, la voici qui nous dit l’urgence d’aimer... et le monde tel qu’il va, de guingois. La société numérisée dont elle n’a pas rêvé (Yvette). Les chewing-gums collés aux trottoirs, petits cailloux de nos destins fugaces. La Syrie crucifiée, abordée à travers la douceur regrettée du savon d’Alep... C’est d’ailleurs le grand art de Michèle Bernard : parler du plus modeste pour exprimer le plus grand. Evoquer une chanson de Graeme Allwright pour interroger sa génération — celle qui a fait 68 — sur ce qu’elle est devenue. Et puis, dans ce monde si peu égotiste, il y a les amis. Ceux qui sont partis (la comédienne Michèle Guigon, le musicien Jean Pacalet) ; ceux qui aident à avancer : Anne Sylvestre, grande soeur d’âme et de musique, qu’elle invite sur un duo reconnaissant (Madame Anne). Autant dire que tout est délicieux. Contemporain, aussi, dans le propos, et d’une grande élégance avec ces arrangements où l’accordéon, le piano, la contrebasse se taillent la plus belle part. Pourtant, Michèle Bernard ne sera pas à la mode. Pas démodée non plus. Depuis quarante années, elle est au-delà, traçant un chemin à elle, à part. Et sur ce chemin-là, on la suit avec ravissement. — V.L.

Source : http://www.telerama.fr/musiques/tout-manieres,147583.php#44JuAhIiZHvpdaCL.01

Contact

Michèle Bernard
Plan |
Facebook Musiques à l'Usine Vocal 26 production