Accueil > Presse > Rêves inachevés - Critique Télérama

Rêves inachevés - Critique Télérama


ƒƒƒ Rêves inachevés
Michèle Bernard
2 CD Soupir Editions

Parce qu’il n’est jamais trop tard pour découvrir de grands textes et se laisser secouer par leur force sans merci, on écoutera, dans le silence, ces poèmes dits par Michèle Bernard — accompagnés ou non d’un piano léger. Les mots d’une jeune femme du siècle dernier, presque encore une enfant, Sabine Sicaud. Ses premiers textes avaient été publiés alors qu’elle n’avait que 13 ans, préfacés par Anna de Noailles qui en admirait la lumière. Ce sont les suivants qui nous frappent ici, alors que la maladie, une infection qui lui rongeait les os, l’avait plongée dans un enfer de douleurs.

« Souffrance, je vous hais, je vous crains, j’ai l’horreur de votre guet sournois, de ce frisson qui reste derrière vous, dans la chair, dans le cœur. » La ronde des médecins, l’espoir perdu d’un répit, la contemplation rassérénante de la nature… Rien ne semble anodin. Sabine Sicaud disparut à 15 ans, en 1927.

Valérie Lehoux

http://www.telerama.fr/musiques/reves-inacheves,n5443364.php

Contact

Michèle Bernard
Plan |
Facebook Musiques à l'Usine Vocal 26 production